Cérémonie du 8 mai

Cette année, la cérémonie a débuté par des lectures de textes choisis par des enfants :
– un poème écrit par la résistante Gisèle Guillemot, Rêve perdu
- les paroles de Nuits et Brouillard de Jean Ferrat.

Elle s’est poursuivie par le traditionnel « appel aux morts », le chant de la Marseillaise accompagné par la fanfare, la minute de silence et enfin la lecture par M le Maire du message du Secrétaire d’Etat auprès du Ministre de la Défense chargé des Anciens Combattants et de la Mémoire.

Tout le monde s’est ensuite retrouvé autour du verre de l’amitié dans la salle de convivialité.

Merci aux enfants, à la fanfare, aux membres de la commission des affaires culturelles et sociales et à tous les participants.

 photographies : Jérôme Henriot