Point sur l’accueil des réfugiés

Cela faisait un moment que nous attendions des nouvelles concernant le projet d’accueil d’une famille de réfugiés sur notre commune. Nous avions pour interlocuteur depuis fin octobre un responsable des services de la DDCSPP du Doubs. Le dernier mail de réponse à nos interrogations sur l’avancée de ce dossier était daté du 9 novembre et il laissait entendre, de la part des services, une « avancée » pour  décembre.

Après plusieurs mails et appels sans réponse à la DDCSPP du Doubs courant décembre, un mail a été adressé le 21  décembre à M Setbon, Secrétaire général de la Préfecture du Doubs .

Monsieur Setbon
 
Je me permets de vous contacter pour faire un point sur notre proposition d’accueil de réfugiés dans un de nos logements communaux.
 
M Vienot est injoignable, que ce soit par mail ou par téléphone et il devient difficile pour nous de justifier la vacance du logement réservé.
 
Il est regrettable que la mobilisation des élus et des habitants de Vorges n’ait pas permis la réalisation d’un projet d’accueil alors qu’en septembre nous avions été sollicités en ce sens lors d’une réunion organisée par le président de l’agglomération. Sans réponse des services, nous allons devoir remettre en location ce logement au mois de janvier.
 
Je vous serais reconnaissante si vous pouviez nous apporter un éclairage sur l’évolution de ce dossier afin que nous puissions informer toutes les personnes qui s’étaient investies dans ce projet.
 
Cordialement
Julie Baverel
1ère adjointe Vorges les Pins

 

Le 22 décembre, M Fiers, directeur de la DDCSPP du Doubs, nous a contacté par téléphone pour nous faire un point sur l’accueil des réfugiés dans notre département.

Il nous a confirmé ce que nous préssentions déjà en suivant l’actualité : peu d’orientations ont été transmises dans le Doubs et seules des personnes « isolées » sont actuellement orientées sur notre département. Des familles seraient peut être orientées sur le Doubs mais dans 6-8 mois.

Notre projet d’accueil en milieu rural ne correspondant pas aux intérêts de ces personnes isolées et la commune n’ayant pas à supporter la charge financière d’une vacance sur une telle durée, le logement communal sera remis en location à partir du 1er janvier.

L’Association Solidarité entre Doubs et Loue organisera une réunion courant janvier pour que toutes les personnes s’étant investies dans ce projet puissent décider du devenir de l’association et du projet d’accueil.

Ce dossier montre le triste décalage entre les ambitions énoncées dans les médias par ceux qui nous dirigent et leur mise en oeuvre sur le terrain – alors même que tout était pourtant mis en place par les acteurs locaux.

A propos Julie Baverel

1ère adjointe de la commune, j'administre ce site avec l'aide d'autres conseillers.
Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire