Le tri se simplifie

 tri2NOUVEAU : LE TRI SE SIMPLIFIE

Afin d’améliorer le recyclage de déchets, le Grand Besançon, responsable de la collecte des déchets, a décidé de faire évoluer les consignes de tri.

Vous pouvez désormais déposer dans votre bac de tri, TOUS LES EMBALLAGES EN PLASTIQUE : les bouteilles, bidons et flacons – que vous triez déjà, + les pots, + les barquettes, + les boites, + les sachets et films en plastique avec vos autres déchets recyclables (emballages en métal, en carton, briques alimentaires et papiers).

Quelques exemples : les pots de yaourt ou de crème, les barquettes de salade ou de fruits, les boites de glace, les sachets de pain de mie .., les films qui entourent les packs d’eau ou de lait…

Le centre de tri, géré par le SYBERT[1], a été modernisé pour trier ces nouveaux matériaux. Grâce à de nouvelles solutions techniques il est possible aujourd’hui de recycler et de valoriser plus.

A noter : le Grand Besançon fait partie des premières collectivités à s’engager, dans le cadre d’un programme national soutenu par Eco Emballages[2] , dans ces nouvelles consignes de tri   des emballages ménagers en plastique qui devraient être généralisées en France à l’horizon 2022.

Grâce à votre geste de tri, vous agissez en faveur de l’environnement et de la préservation des ressources naturelles, tout en diminuant le poids de votre bac gris (déchets résiduels).

Engageons-nous, trions plus…

 

SYBERT : syndicat mixte de Besançon et sa Région pour le traitement des déchets

Eco Emballages : assure le dispositif national de tri et de recyclage des emballages ménagers

[1] SYBERT / Syndicat mixte de Besançon et sa Région pour le traitement des déchets

[2]  Eco Emballages : assure le dispositif national de tri et de recyclage des emballages ménagers

 

 

Nettoyage de Printemps

nettoyage de printemps

Samedi 19 mars, les habitants qui le souhaitent pourront participer au ménage de printemps organisé par la commission des affaires sociales et culturelles.

Si vous souhaitez participer, merci d’envoyer un mail en mairie afin que nous puissions organiser au mieux le petit goûter qui suivra cet événement civique et convivial.

Le rendez vous est fixé à 13h30, devant la mairie, pour l’organisation des équipes, l’attribution d’un secteur et la distribution de gants et sacs poubelles.

Cette année, des graines et/ou des plants de citrouilles seront distribuées aux personnes intéressées pour préparer la fête des sorcières qui aura lieu à l’automne prochain…
citrouille sculptée

Jardinières

jardiniereUne visite de la sécurité routière a eu lieu en décembre 2015. L’agent chargé de la visite, M GRAZIANI, a mis en garde sur nos jardinières à angles vifs et nous a conseillé de les supprimer en raison de leur dangerosité pour les cyclistes et les motards. Nous étudions différentes solutions pour les remplacer.

Comptage de traffic et de vitesses

comptageDes comptages de véhicules et des analyses de vitesses ont été réalisées, à la demande de Mme Peseux, élue référente sécurité routière de notre commune, du 18 décembre 2015 au 25 décembre 2015 sur la RD 104 ( entre les deux plateaux surélévés ) dans les deux sens de circulation.

Voici les données qui nous ont été communiquées :

1/ dans le sens BUSY vers BOUSSIERES :

6802 véhicules sont passées durant la semaine dont 585 « véhicules encombrants » ( des poids lourds ou des tracteurs agricoles )
=> soit une moyenne journalière de 972 véhicules/jour

Parmi les 6802 véhicules :

- 3457 respectaient la limitation de vitesse fixée à 50km/h

- 3206 roulaient entre 50 et 69 km/h

- 134 entre 70 et 89 km/h

2/ dans le sens BOUSSIERES vers BUSY :

5564 véhicules sont passées durant la semaine dont 96 « véhicules encombrants » ( des poids lourds ou des tracteurs agricoles )
=> soit une moyenne journalière de 795 véhicules/jour

Parmi les 5564 véhicules :

- 2786 respectaient la limitation de vitesse fixée à 50km/h

- 2606 roulaient entre 50 et 69 km/h

- 164 entre 70 et 89 km/h

- 7 entre 90 et 109 km/h

- 1 moto à 110 km/h

La vitesse en dessous de laquelle circulent 85 % des usagers est de 59 km/h.
Légèrement au-dessus des 50 km/h autorisés en agglomération dans ce secteur, sans être significativement excessive, elle peut s’expliquer par un phénomène de ré-accélération des usagers « ralentis » en amont par les deux plateaux sur-élevés.

Agent chargé des comptages et des relevés des vitesses : Georges GRAZIANI