Vols de voiture

vol-voitureDeux voitures de marque Citroën ont été volées à Vorges les Pins dans la nuit du 21 avril. Nous invitons les habitants à la plus grande prudence et à ne pas laisser de papiers importants dans leur véhicule. La gendarmerie nous a informé que plusieurs vols de véhicules de la même marque avaient eu lieu ces jours derniers dans le secteur.

Inscriptions école

info-inscriptionsLes parents des enfants nés en 2013 et ceux souhaitant inscrire pour la première fois leur enfant à l’école de Busy/Vorges les Pins sont invités le mardi 10 mai entre 15h30 et 18h à l’école pour réaliser l’inscription de leurs enfants. Ils pourront aussi à cette occasion visiter les locaux.

Pour l’inscription merci de vous munir :

des photocopies du livret de famille (pages père, mère et enfant concerné)
– d’un justificatif de domicile
– d’un document attestant que l’enfant a subi les vaccinations obligatoires pour son âge ( certificat médical ou photocopies du carnet de santé)
– 2 photos d’identité pour les petites sections
– du certificat de radiation délivré par l’ancienne école si l’enfant a déjà été scolarisé et change d’école

En cas d’indisponibilité le jour proposé, vous pouvez prendre rendez vous avec Mme Coquiard, directrice de l’école, au 03.81.57.25.40 ou envoyer les documents par courrier.

Extinction de l’éclairage public

eclairage Suite à la décision du conseil municipal d’éteindre l’éclairage public des travaux ont dû être réalisés afin d’installer des horloges. Les horloges seront programmées afin d’interrompre l’éclairage de 23h à 5h du matin l’hiver et à 23h l’été. Nous  vous présentons nos excuses pour les éventuelles perturbations occasionnées lors des tests.
L’extinction de l’éclairage public devrait être lancé officiellement à partir du lundi 11 avril.

Lors d’une réunion avec les représentants de la gendarmerie, ils nous ont informé que la mise en place de ces horaires d’extinction des éclairages permettait de réduire les incivilités de certains individus à des heures tardives.
Cette action a  pour objectif de réduire les dépenses publiques.

Circulation sur la vélo route entre Busy et Thoraise

Chers collègues,

Des habitants de nos communes empruntent régulièrement la vélo route en 
voiture, certains pour accéder à leurs propriétés et d'autres dans le 
but d'éviter la route principale.

J'ai constaté qu'ils sont de plus en plus nombreux et roulent de plus en 
plus vite.

Je vous demande d'informer vos habitants que je fais une demande 
expresse à la gendarmerie d'effectuer plus régulièrement des contrôles, 
étant donné qu'il m'a été rapporté qu'un piéton a manqué d'être renversé.

Ayant déjà assisté à la sortie d'un noyé dans sa voiture, je ne souhaite 
pas avoir à réitérer cette triste expérience, ce qui ne manquera pas 
d'arriver si ces usages continuent.

Vous en remerciant par avance,

Amicalement,

Jean Paul Michaud, maire de Thoraise

Compte rendu de la réunion du 5 mars

manifChristophe Mulhauser, conseiller municipal à Busy et administrateur du site internet nous a fait parvenir ce compte rendu détaillé de la réunion avec les responsables Orange et M Delaunois :

Ce samedi matin 5 mars 2016, nous étions nombreux à venir manifester notre intérêt pour cette réunion d’information sur le projet « très haut débit ».
Quelques élus de nos deux communes, Messieurs Jacques GROSPERRIN, sénateur du Doubs, Didier DELAUNOIS , Directeur du département TIC (Technologie de l’Information et de la Communication), successeur de Claude LAMBEY à la CAGB, François PONS, Directeur des Relations avec les Collectivités Locales en Franche-Comté et Cyprien MATEOS, Directeur Régional Orange, successeur de Daniel BONNET, se sont réunis au préalable à la Mairie de Vorges-les-Pins pour aborder la marche à suivre et le projet de l’opérateur Orange et de la CAGB.

 

Tout le monde s’est retrouvé dans la Salle de Convivialité de Vorges-les-Pins dans une ambiance plutôt cordiale. Monsieur Sylvain Dousse deuxième adjoint de la commune avait auparavant précisé qu’on avait tout intérêt à maintenir ce climat.

Monsieur Jean-Paul PECAUD, Maire de la commune, a précisé d’emblée qu’il va falloir être patient…

Dans l’intérêt du projet, il était préférable qu’une manifestation n’ait pas lieu. Elle avait été organisée car la réponse attendue mi-février suite à une réunion en interne au siège d’Orange, concernant l’autorisation des travaux d’amélioration du réseau internet, tardait un peu. Elle est arrivée au sein du groupe régional Orange le 16 février et à cause d’une communication négligente et des vacances d’hiver, cette action aurait pu se poursuivre.

L’article « Agglo : Fracture numérique » paru dans l’Est Républicain du 26 février a sûrement dû accélérer les choses, transformant ainsi la manifestation prévue en réunion d’information.

Messieurs DELAUNOIS et MATEOS ont ainsi présenté le projet.

On savait déjà que la raison d’un si faible débit provient  d’un effet entonnoir dû au nombre croissant d’abonnés, au nombre croissant d’outils numériques connectés, aux informations qui transitent consommant davantage de mémoire etc. Notre réseau « cuivre », nommé NRA-ZO (pour Nœud de Raccordement d’Abonnés en Zone d’Ombre et non Néant Rural d’Accès à Zéro Octet) est donc saturé et ceux qui sont en extrémité en font les frais.

Ce réseau a été mis en place par France-Télécom, alors dans le domaine publique, et financé par l’Etat. Depuis 1996, « Orange » n’a plus le monopole et n’est donc pas propriétaire de ce réseau. Les financements des travaux sur ce réseau sont donc en partie à la charge des collectivités, notamment du Syndicat Mixte Lumière de Besançon (SML), dont nous déplorons l’absence de représentant à cette réunion.

Monsieur PONS a expliqué que les travaux prévus nécessitent des délais incontournables comme les 3 mois pour l’ouverture à la concurrence (ce qui repousse déjà au 16 mai 2016 le début des travaux).

Monsieur MATEOS a expliqué que les FAI (Fournisseurs d’Accès Internet) sont soumis à des règles d’autorité par l’ARCEP (Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes) qui est « attaché à organiser une concertation multilatérale réunissant les acteurs du marché : opérateurs, industriels, etc. afin qu’ils s’accordent sur des principes communs pour la fourniture de certaines fonctionnalités ou services… » (http://www.arcep.fr/). En d’autres termes des « gendarmes de la télécommunication » qui empêchent tout opérateur de faire n’importe quoi au détriment de la concurrence.

Le projet : Le secteur de BUSY-VORGES-les-Pins a été retenu pour être un site d’expérimentation, seul au niveau national parmi d’autres secteurs dans la Mayenne notamment.

Plutôt que de panser le réseau existant devenu obsolète par des « rustines » optiques entre les NRA, le nouveau projet sera plus efficace et plus durable. Le projet initial retenu par l’ancienne équipe et validé par le Maire de  Besançon, Monsieur FOUSSERET en tant que président du SML, dont les travaux devaient débuter à l’automne 2015 (financement de 70 000 €) a été abandonné depuis.

D’après ce que j’ai pu comprendre, il consiste en la construction depuis Besançon d’un réseau de fibres optiques en parallèle au réseau « cuivre ». Il sera installé par segments optiques et dès que ceux-ci seront viables, ils seraient utilisés en dérivation sur les segments défectueux actuels. Cela permettrait ainsi de maintenir l’accès à internet pendant les travaux et de profiter des avantages de la fibre optique au lieu d’attendre la fin de la réalisation complète du nouveau réseau FTTH (raccordement jusqu’à chez l’abonné) et supporter plus longtemps la lenteur du débit actuel.

Monsieur MATEOS précise que le coût de l’installation du FTTH sera assuré à 80 % par Orange tout en assurant que les abonnés à d’autres FAI pourront profiter de la fibre sans être obligés de rejoindre le groupe Orange.

A l’issue de la réunion, il n’a pas été signé de « convention » par les différents protagonistes concernant les engagements et la durée des travaux. Au mieux, la fin de cette réalisation peut donc aller de début 2017 à fin 2017, et au pire, nul ne sait…

Il a été cependant pris acte de cette réunion devant les médias (France-Bleu) et on ne peut que féliciter les acteurs responsables de cette confrontation, à savoir Mesdames Julie Baverel, première adjointe à Vorges, Marie-Hélène Quinnez, conseillère et Marie Alixant. Je n’oublie pas toutes les autres personnes persévérantes qui par leurs actions, mails , courriers ou autres, au cours des 18 derniers mois, ont permis de contribuer à l’aboutissement de cette matinée.

A suivre…

Christophe Mulhauser, conseiller municipal, Busy